Comment survivre à l’externat (CSE) – Sept conseils à l’intention des nouveaux stagiaires

2017-08-31

Félicitations! Vous voici finalement au stade de l’externat. Après avoir passé des années sur les bancs de l’école, suivi des cours à l’université, fait l’impossible pour être accepté à la faculté de médecine, assisté à des heures de cours magistraux et étudié pour les examens de pré-externat, vous avez finalement atteint le moment tant attendu : l’externat. Vous prendrez maintenant soin des patients dans le cadre d’une équipe de soins de santé. Cette période de ma vie est désormais bien loin, mais je m’en souviens comme si c’était hier. Laissez-moi partager avec vous certains conseils dont j’aurais aimé bénéficier à l’époque.

CSE 1 : Ce que vous ressentez maintenant est tout à fait normal : Comme d’avoir appris des quantités de choses, mais d’avoir l’impression de ne rien savoir. Comme de vous sentir anxieux chaque fois que vous vous rendez au chevet d’un patient et maladroit au moment de recueillir l’anamnèse et de procéder à l’examen physique. Comme d’être incapable de répondre aux questions des patients, du personnel infirmier ou de votre précepteur. Rassurez-vous, nous ressentons pratiquement tous la même chose au début de l’externat.

CSE 2 : Prenez soin de vous! Vous devez trouver le temps de faire de l’exercice, de bien vous hydrater, de manger et de dormir. Les habitudes de vie que vous développerez aujourd’hui deviendront vraisemblablement une seconde nature pour le reste de votre vie active. À plus petite échelle, l’externat est un bon indicateur de la manière dont vous exercerez probablement la médecine; assurez-vous donc de démarrer du bon pied.

CSE 3: Consacrez une heure par jour à la lecture. Je ne parle ici ni de vos courriels, ni des médias sociaux ou autre distraction. Je parle de lire, véritablement lire. Lisez en préparation de votre travail de groupe, sur ce qui touche vos patients. Structurez vos notes pour qu’elles vous soient utiles non seulement pour le prochain examen, mais pour les deux années à venir et même plus tard. En établissant dès maintenant votre système, vous économiserez bien du temps par la suite.

CSE 4 : Trouvez-vous des compagnons d’études. Dans le cadre de votre stage d’externat, vous vous retrouverez peut-être avec des collègues de classe que vous ne connaissez pas beaucoup. C’est le temps de tisser des liens avec ces personnes qui, avec un peu de chance, deviendront vos compagnons d’études et parviendront avec vous à maîtriser peu à peu la matière au programme. Cela vous permettra d’épargner un temps fou et d’économiser votre énergie. 

CSE 5 : Écoutez le personnel infirmier. Souvenez-vous qu’en votre qualité de stagiaire, vous êtes la personne la moins expérimentée de l’équipe. La chose la plus sensée à faire est de respecter tous les membres de l’équipe et de faire savoir aux membres du personnel infirmier que vous appréciez leurs vastes connaissances et tout conseil qu’ils sont prêts à vous donner. En faisant des infirmières vos alliées, vous économiserez beaucoup de temps.

CSE  6 : Vos patients sont vos meilleurs enseignants. Souvenez-vous qu’ils sont la raison pour laquelle vous avez choisi la carrière médicale. C’est donc sur eux que vous devez axer votre temps, votre énergie et votre carrière. Passez du temps avec vos patients, écoutez-les. En bout de ligne, ils sont vos meilleurs enseignants.

CSE 7 : Exprimez-vous. N’hésitez pas à vous faire entendre lorsque vous devez défendre les intérêts de votre patient, de votre collègue ou de votre coéquipier, ou encore les vôtres. Il existe toujours un moyen d’y parvenir sans manquer de respect à la personne ayant autorité. Ceux qui savent comment y parvenir sont davantage susceptibles de participer à la création d’un monde meilleur.Souvenez-vous que vous avez été bien préparé pour en arriver là, à tout le moins, aussi bien préparé que les autres. C’est le moment que vous attendiez; savourez-le.

Vous allez réussir haut la main, j’en suis persuadée!

Geneviève Moineau, MD, FRCPC

Tags