SÉLECTION DES MÉDECINS RÉSIDENTS

Par Glen Bandiera

Glen Bandiera

La sélection des médecins résidents est l’une des activités les plus critiques dont doivent s’acquitter les comités chargés des programmes. Réussir cette sélection permet d’atteindre le succès sur tous les plans, du mieux-être des résidents à l’échelle individuelle et globale à l’éventuel impact sociétal des cohortes de finissants. Poser sa candidature pour un poste de résidence et livrer concurrence aux autres candidats est un processus à la fois stressant et coûteux pour les étudiants en médecine. Malgré l’importance de la tâche, il n’existait pour les programmes que bien peu de conseils probants sur la manière d’effectuer une sélection en toute confiance. La situation a une vaste incidence : d’autres activités sont affectées par la qualité des processus de sélection du programme de résidence, notamment le fait de remédier au problème que pose le grand nombre d’étudiants non jumelés, la mise en œuvre des stratégies efficaces en matière de préparation à la carrière et d’orientation professionnelle et le traitement des différences entre les diverses voies d’admission (diplômés en médecine canadiens par opposition aux diplômés internationaux en médecine, nouveaux diplômés par opposition aux réadmissions, etc.). Enfin, des forces externes telles que les demandes croissantes en matière de responsabilité sociale et de contrôle sur les questions de diversité et d’équité pèsent sur les épaules des directeurs de programmes et des doyens des Études postdoctorales.

Afin d’aider à redresser la situation, un groupe d’éducateurs intéressés de l’Université de Toronto ont entrepris une recherche documentaire exhaustive, effectué une analyse contextuelle et mené un sondage auprès des intervenants afin d’orienter l’élaboration de pratiques exemplaires pour la sélection des résidents. (1) Très tôt dans le processus, ils se sont aperçus que le défi ne résidait pas uniquement à l’intérieur du domaine de l’éducation médicale postdoctorale. On trouve plutôt des possibilités des deux côtés de la transition du niveau prédoctoral au postdoctoral. Le rapport résultant de l’exercice et qui s’intitule Pratiques exemplaires de présentation d’une demande et de sélection met en lumière les 13 principes et les 24 recommandations qui couvrent le processus, du fait d’informer correctement les étudiants quant à leurs choix à celui de veiller à ce que les procédures appropriées soient mises en place pour traiter des conflits d’intérêts au sein des comités de sélection. Le rapport met l’accent sur un processus décisionnel objectif, la transparence, la procédure officielle et la responsabilité sociale. Il recommande une recherche constante dans le domaine et le partage continu des découvertes et des pratiques exemplaires. Les conclusions du rapport ont été hautement validées, malgré quelques controverses quant à un sondage national, et ont servi de base à un certain nombre d’initiatives nationales visant à améliorer le processus de sélection au Canada et à l’étranger. (2)

1.      Bandiera G, Abrahams C, Ruetalo M, Hanson M, Nickell L, Spadafora S. Selecting future physicians with integrity: Implementing best practices in residency application and selection in a complex academic health network. Academic Medicine. 2015 Dec;90(12):1594-601. Available from: Journal of the Association of American Medical Colleges.

2.     Keith Wycliffe-Jones, MB ChB FRCGP CCFP, Glen Bandiera, MD MEd FRCPC, Nick Busing, MD CCFP FCFP, Sandra Banner, Anurag Saxena, MD FRCPC and Matt Raegele. Resident selection in Canada: What do program directors think about best practice recommendations? Can Fam Phys. 2016 Oct 1;62(2 S1):S6