English  

Aperçu du projet

Objectif

L’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) dirige un important projet intitulé L’avenir de l’éducation médicale au Canada, qui est financé par Santé Canada. Le projet, d’une durée initiale de 18 mois, s’est déroulé jusqu’en mars 2009 et il a été prolongé d’une année additionnelle pour procéder à la transposition du savoir, à la diffusion des connaissances et aux activités de planification de la mise en œuvre. Il doit mener à la création d’un système de formation médicale répondant mieux aux besoins des Canadiens aujourd’hui et à l’avenir. L’objectif général de ce projet est d’effectuer un examen approfondi de la formation médicale de premier cycle au Canada à la lumière des besoins actuels et à venir de la société; on vise ainsi à réformer le système d’enseignement de la médecine là où cela est nécessaire ou essentiel pour promouvoir l’excellence des soins aux patients.

Les participants

Le Comité directeur du projet était composé de 15 membres de toutes les régions du Canada, dont quatre apprenants qui représentaient des groupes d’étudiants et de résidents. Il a participé activement aux étapes initiales du projet centrées sur la collecte de données probantes et les consultations. On a formé au printemps de 2009 le Groupe de travail sur la stratégie de mise en œuvre, qui compte 23 membres. Il est chargé d’appuyer l’élaboration de La vision collective de l’AEMC et d’orienter l’étape du projet comportant la transposition du savoir, la diffusion des connaissances et la planification de la mise en œuvre.

Principales activités

Le projet L’avenir de l’éducation médicale au Canada comprend plusieurs grands volets. Une vaste analyse de l’environnement a été effectuée par une équipe de recherche bilingue formée de neuf membres et issue d’une collaboration entre le Wilson Centre for Research in Education, de l’Université de Toronto, et le Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé, de l’Université de Montréal. Cette démarche comportait une recherche documentaire exhaustive, des entrevues avec environ 30 intervenants clés à l’échelon national et la production d’un rapport de synthèse. Nous soulignons l’importante contribution financière de notre équipe de consultation à cette analyse exhaustive de l’environnement. Les membres du comité directeur ont effectué des consultations au niveau international (respectivement au Royaume-Uni, aux états-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas). Ces consultations ont permis de regrouper des données sur les meilleures pratiques, les défis à relever et les innovations en formation médicale dans des contextes comparables. à l’échelon national, on a procédé à une vaste consultation auprès d’experts, d’étudiants et du public par l’intermédiaire du Comité directeur, d’un groupe d’experts national à forte visibilité, d’un Forum des jeunes dirigeants et d’un Groupe sur l’accessibilité et les besoins en matière de données.

à la lumière des résultats de ces premiers travaux de consultation, le Comité directeur a élaboré une série de recommandations de haut niveau sur les changements à apporter à la formation médicale de premier cycle au Canada. Des doyens et un groupe d’experts, composé de professionnels expérimentés issus d’une vaste gamme de secteurs principalement extérieurs au domaine de la santé, ont formulé des commentaires sur cette version préliminaire des recommandations.

Dans le cadre du projet, on a entamé un vaste processus de consultation et de ralliement auprès des 17 facultés de médecine en communiquant avec leurs doyens et vice-doyens. Les changements recommandés ont été présentés à un forum national en avril 2009 à Ottawa, puis en mai 2009 à Edmonton, en vue d’une discussion, d’une validation en continu et de la définition des étapes suivantes. La Vision collective de l’AEMC est le fruit de ces nombreuses consultations et réunions. Le Groupe de travail s’emploie présentement à peaufiner la version finale qui devrait être largement diffusée au début de 2010.